“Ça s’était très mal passé” : le souvenir amer de Laurent Ruquier avec William Leymergie

Ce jeudi 14 avril 2022, Laurent Ruquier a rendu hommage à Michel Bouquet décédé la veille. L’animateur s’est ainsi rappelé d’un souvenir assez gênant, qu’il avait partagé avec William Leymergie.

Ce mercredi 13 avril, Michel Bouquet est décédé. A l’âge de 96 ans, il était une vraie légende du théâtre et du cinéma. Alors pour lui rendre hommage, Laurent Ruquier a eu une petite pensée pour ce grand homme de culture, le jeudi 14 avril dans son émission Les Grosses Têtes. “Michel Bouquet était un homme délicieux qu’on a tous évidemment croisé dans nos métiers”commence-t-il par déclarer avant de se lancer dans la narration d’un souvenir, qui commence sous de bien mauvais auspices : “Alors moi je vais raconter une histoire qui est personnelle et qui montre la sympathie du Monsieur. Grand Monsieur du théâtre. C’est la seule fois et la dernière – ça je vous jure que l’on ne m’y reprendraù pas – j ‘ai anime les Molière il y a 15 ou 20 ans avec William Leymergie, ça été terrible, ça c’était très mal passé : il y avait une sorte de dédain de la part du milieu du théâtre vis à vis de William de moi et Leymergie “

Laurent Ruquier se rappeler allors qu’il avait été très difficile d’animer la cérémonie : “J’avais essayé d’amuser un peu la salle, un exercice tout aussi compliqué, que ce soit aux César, aux Molière ou ailleurs, c’est toujours très compliqué à faire.” Afin de détendre l’atmosphère, l’animateur de France 2 avait alors une boîte secrète : “Et à l’époque Pierre Bénichou m’avait soufflé une petite blague et m’avait dit ‘tiens tu peux dire ça c’est pour le Molière du meilleur metteur en scène, t’as qu’à dire : ‘C’est Claude Brasseur qui me l’a racontée celle-là, qui était en train de jouer à ce moment-là, Le Souper, et t’as qu’à dire que le metteur en scène, c’est comme le préservatif, c’ est absolument indispensable, mais c’est tellement mieux sans’ Et donc je le dis. Des sifflets dans la salle, une huée, je ne savais plus où me fourrer”se rappelle l’acolyte de Léa Salamé.

Michel Bouquet avait défendu Laurent Ruquier

Suite à cet événement bien gênant pour Laurent Ruquier mais aussi pour William Leymergie, présent à ses côtés, Michel Bouquet a eu une délicate attention : “A l’époque j’animais une émission On a tout essai et c’était une telle cabale contre moi que j’appelle Michel Bouquet parce que Pierre Bénichou me dit ‘en fait tu sais que cette phrase là, ce n’est pas “Claude Brasseur, c’est Michel Bouquet qui l’a racontée à Claude Brasseur. phrase ‘”. Une jolie façon de remettre tout le monde à sa place.

Widget de chargement

Inscrivez-vous à la Newsletter de Telestar.fr pour recevoir gratuitement les dernières actualités

© Erez Lichtfeld

2/12 –

Laurent Ruquier
Alors pour lui rendre hommage, Laurent Ruquier a eu une petite pensée pour ce grand homme de culture, le jeudi 14 avril dans son émission Les Grosses Têtes. “Michel Bouquet était un homme délicieux qu’on a tous croisés évidemment dans nos métiers”, commence-t-il par déclarer avant de se lancer dans la narration d’un souvenir, qui commence sous de bien mauvais.

© Philippe Doignon

3/12 –

Laurent Ruquier
“Alors moi je vais raconter une histoire qui est personnelle et qui montre la sympathie du Monsieur. Grand Monsieur du théâtre. C’est la seule fois et la dernière – ça je vous jure que l’on ne m’y reprendraù pas – j ‘ai anime les Molière il y a 15 ou 20 ans avec William Leymergie, ça été terrible, ça c’était très mal passé”

© CYRIL MOREAU

4/12 –

Laurent Ruquier
“il y avait une sorte de dédain de la part du milieu du théâtre vis à vis de moi et de William Leymergie”

© CEDRIC PERRIN

5/12 –

Laurent Ruquier
Laurent Ruquier se rappelle alors qu’il avait été très difficile d’animer la cérémonie : “J’avais essayé d’amuser un peu la salle, un exercice tout aussi compliqué, que ce soit aux César, ou ‘a Moilleèur, ou’ une Moilleère est toujours très compliquée à faire”.

© CYRIL MOREAU

6/12 –

Laurent Ruquier
Afin de diffuser l’atmosphère, l’animateur de France 2 avait alors une boîte secrète.

© Jack Tribeca

7/12 –

Laurent Ruquier
“Et à l’époque Pierre Bénichou m’avait soufflé une petite blague et m’avait dit ‘tiens tu peux dire ça c’est pour le Molière du meilleur metteur en scène, t’as qu’à dire'”

© CYRIL MOREAU

8/12 –

Laurent Ruquier
‘C’est Claude Brasseur qui me l’a racontée celle-là, qui était en train de jouer à ce moment-là, Le Souper, et t’as qu’à dire que le metteur en scène, c’est comme le préservatif, c’est absolument indispensable, mais c’est tellement mieux sans'”

© Jack Tribeca

9/12 –

Laurent Ruquier
“Et donc je le dis. Des sifflets dans la salle, une huée, je ne savais plus où me fourrer”, se rappelle l’acolyte de Léa Salamé.

© Jack Tribeca

10/12 –

Laurent Ruquier
Suite à cet événement bien gênant pour Laurent Ruquier mais aussi pour William Leymergie, présent à ses côtés, Michel Bouquet a eu une délicate attention.

© Jack Tribeca

11/12 –

Laurent Ruquier
“A l’époque j’animais une émission On a tout essai et c’était une telle cabale contre moi que j’appelle Michel Bouquet parce que Pierre Bénichou me dit ‘en fait tu sais que cette phrase là, ce n’est pas “Claude Brasseur, c’est Michel Bouquet qui l’a racontée à Claude Brasseur.”

© Jack Tribeca

12/12 –

Laurent Ruquier
Et Michel Bouquet m’a dit : ‘pas de problème, moi je vais venir ce soir dans votre émission et je vais dire que c’est moi qui ai dit cette phrase’. Une jolie façon de remettre tout le monde à sa place.

Leave a Comment