Éliminée de Koh-Lanta, Alexandra révèle ce qu’elle a dit à Setha en découvrant son faux collier d’immunité

Visiblement, la malédiction de Koh-Lanta, le totem maudit touche avant tout les boules noires serviteur à départager les aventuriers…On pense notamment à la pauvre Stéphanie, chat noir de cette édition lors de divers tirages au sort et hasard use lors du conseil joué sur boule noire entre elle et Benjamin. Et surprise, ce cas de figure s’est de nouveau produit ce mardi soir entre Alexandra et Setha, de nouveau dans l’équipe jaune. Et c’est l’aventurière au caractère bien trempé qui a finalement vu son flambeau éteint cette semaine. Elle revient sur son parcours pour Télé-Loisirs.

“Setha a juste travaillé le terrain davantage que moi”

Télé-Loisirs : Quel est le pire entre être éliminé par tirage au sort et sortir aux portes de la réunification ?

Alexandra : Clairement quitter l’aventure avant la réunification, car j’avais envie d’aller plus loin. C’est la tristesse de ne pas avoir atteint cet objectif, de ne pas avoir tout fait pour y arriver.

Avez-vous eu un mauvais pressentiment lors de ce tirage au sort fatal ?

Non, pas du tout. J’ai toujours fermé les yeux lors des tirages au sort mais, jusque-là, je n’avais tiré aucune boule noire. J’étais partagée, c’était une chance sur deux. Mais en arrivant à ce conseil, j’étais fataliste. Je me préparais à vivre un moment difficile si je partais donc j’étais prêt dans ma tête.

C’est la seconde élimination au conseil sur tirage au sort. Est-ce que ça dit quelque chose de votre équipe ? Est-elle scendée en deux camps ?

Setha qui savait qu’elle n’avait pas de collier d’immunité avait demandé à Bastien de ne pas voter contre elle. Elle a juste travaillé le terrain davantage que moi qui pensait qu’elle en avait un et que donc c’était cuit. Mais je n’avais pas le sentiment qu’il y avait deux camps.

“J’ai félicité Setha pour son faux collier d’immunité”

Quand avez-vous découvert le bluff de Setha concernant son supposé collier d’immunité ?

Une fois sortie, évidemment. Quand on a vu en diffusion le premier épisode tous ensemble, même si j’avais eu l’info avant, on a vraiment découvert toute la supercherie. Et franchement bravo. Même si c’était un peu malgré elle, car Setha voulait protéger Céline mais pas nous faire croire qu’elle avait un faux collier. Quand on lui a posé la question elle n’a juste rien dit… et ça a marché ! Je l’ai félicitée.

Les conseils entre jaunes sont électriques, là où l’ambiance semble plus posée chez les Rouges. Comment analysez-vous cela ?

Il y a des personnalités chez les Jaunes. On m’a d’ailleurs reproché d’être sans filtre. Mais au moins, avec moi, on sait où on va. Chez les Rouges, on voit que ça se critique… mais beaucoup l’ont découvert à la diffusion. Ils font attention et ont un discours plus lisse. On est plus spontanés chez les Jaunes, mais c’est plus risqué…

On parle beaucoup de votre trio avec Olga et Colin

C’est même un quatuor avec Anne-Sophie. Même si elle était déchirée avec les anciennes violettes. Mais il y avait une vraie complicité entre nous quatre. J’espère qu’ils iront le plus loin possible.

“Je suis dans Koh-Lanta comme je suis dans la vie”

Votre caractère”ultra-autoritaire” selon Benjamin a été décrié dans l’aventure Vous comprenez cela ?

Benjamin dit ce que les autres ont envie d’entendre. En réalité, quand je me suis présenté comme leader, ça a fait peur à tout le monde. Mais moi je vois le leadership comme quelque chose a choisi de bienveillant, de participatif et de constructif. Je suis à l’équipe. On remonte les bretelles de Yannick car il est direct mais ne fait rien. Moi on ne me fait pas ce reproche… Au quotidien ça se transmet très bien. On m’imagine petit chef mais ce n’est pas ce que je suis. Ma définition du mot leader ne correspond pas à ce que 90 % des gens ont comme définition. Et puis sur le camp, je travaillais : je ramenais des coquillages, des cannes à sucre… Donc ça se passait bien avec les autres.

Ces critiques qui reviennent également de certains internautes vous ont-elles supportées ?

Cela ne fait jamais plaisir d’être critiquée sur les réseaux sociaux. On est demandé dans l’analyse de ‘Est-ce que c’est fondé ou pas ?’ Mais tous les gens qui me connaissent et me disent que je suis dans Koh-Lanta comme je suis dans la vie. Je n’ai pas de personnage. Mais on est 24 au départ donc on ne peut pas voir toutes les facettes de ma personnalité. Ce n’est que dans le dernier épisode qu’on apprend que je suis une maman par exemple. Des traits de ma personnalité compensent ce côté leader, que je trouve plus positif que négatif dans un groupe.

“J’ai été moi-même et j’ai vécu mon aventure”

La météo est très capricieuse cette année. On le voit encore avec un énorme orage dans cet épisode. Cela at-il joué sur le mental et le physique ?

Cet orage était le moment le plus difficile de l’aventure. On s’en rapelle encore avec Anne-Sophie. C’est plus dur que la faim et que le manque de la famille. On n’a pas de serviette pour se sécher, ça pompe l’énergie et la motivation… Il faut aller puiser dans nos ressources alors qu’on est déjà affaibli mentalement et physiquement. Ce froid a été horrible et je pèse mes mots !

Quel regard portez-vous sur votre aventure ?

On nous dit d’être nous-mêmes en entrant dans l’aventure. Je sais que ma personnalité est clivante. Mais il vaut mieux qu’on ne m’aime pas pour ce que je suis que l’inverse. Donc j’ai été moi-même et j’ai vécu mon aventure. C’était formidable et je n’ai aucun regret si ce n’est mon départ.

Leave a Comment