Voici les gagnants des prix du livre du LA Times

Pour la première fois en trois ans, des écrivains, des éditeurs et des bibliophiles se sont réunis vendredi soir au Bovard Auditorium de l’USC pour une cérémonie en direct et en personne afin de dévoiler les lauréats des 42e prix du livre du Los Angeles Times.

Vêtus de robes, de blazers et de tenues plus décontractées, ils ont vu la romancière Véronique Tadjo, la poète Diane Seuss, Rep. Adam B. Schiff, l’auteur à succès Paul Auster et d’autres ont accepté des prix pour des œuvres littéraires exceptionnelles publiées l’année dernière. L’événement annuel, qui donne le coup d’envoi du Festival des livres, célèbre le meilleur de l’écrit, des voix nouvelles et émergentes aux auteurs célébrant une vie de contributions à la culture littéraire.

Les poètes Tyehimba Jess, Cyrus Cassells et Adriana Ramirez sont également montés sur scène tout au long de la nuit pour lire des poèmes de Seuss, Rita Dove, CM Burroughs, Martin Espada et Mai Der Vang.

L’événement était organisé par Julia Turner, rédactrice en chef du Times pour les arts et le divertissement, et comportait des remarques du rédacteur en chef Kevin Merida, de l’éditeur de livres Boris Kachka et de bien d’autres.

Remarques du Los Angeles Times Le rédacteur en chef Kevin Merida fait les remarques d'ouverture.

Remarques du Los Angeles Times Le rédacteur en chef Kevin Merida prononce le discours d’ouverture de l’émission des Los Angeles Times Book Prizes à l’Auditorium Bovard de l’USC le 21 avril 2022.

(Genaro Molina/Los Angeles Times)

“Les livres sont une passerelle vers les possibilités”, a déclaré Merida dans son allocution d’ouverture. « Ils nous aident à rêver et à penser, à aimer et à rire et à pleurer quand nous en avons besoin. Les livres alimentent notre imagination, nous emmenant dans des endroits lointains, d’anciens royaumes, sur des planètes encore inconnues. Ceux d’entre nous qui les écrivent, c’est-à-dire tous nos finalistes et les autres dans cet auditorium, nous aident à voir le monde et les uns les autres plus clairement… alors merci les écrivains pour votre don, pour le temps et le génie que vous y mettez votre métier.

Jackie Polzin a remporté le prix Art Seidenbaum de la première fiction pour son roman “Brood”, sur les efforts d’une femme pour garder ses poulets en vie après une perte récente. “Brood” a été présélectionné pour le prix du premier roman du Center for Fiction 2021, entre autres. Les juges ont félicité Polzin pour avoir offert “quelque chose de très rare dans la vie ou l’art : le sentiment de la vie elle-même, d’être vivant, d’être soigné et de prendre soin de la vie”.

Zen Cho a remporté le prix Ray Bradbury pour la science-fiction, la fantaisie et la fiction spéculative avec “Spirits Abroad”, une collection d’histoires qui se faufile entre les terres des vivants et des morts. Les juges ont félicité les histoires pour leur imagination, leur tendresse, leur joie et leur jeu. “Au cours des deux dernières années, pour beaucoup d’entre nous, le monde s’est senti plus difficile que jamais d’exister”, ont-ils déclaré dans une citation. “‘Spirits Abroad’ a donné à ce jury une aventure indispensable.”

représentant  Adam Schiff, lauréat du prix d'intérêt actuel.

représentant Adam Schiff, lauréat du prix Current Interest pour “Midnight in Washington: How We Almost Lost Our Democracy and Still Could”, lors de l’émission Los Angeles Times Book Prizes à l’Auditorium Bovard de l’USC le 21 avril 2022.

(Genaro Molina/Los Angeles Times)

Schiff (D-Burbank) a reçu le prix d’intérêt actuel pour “Midnight in Washington: How We Almost Lost Our Democracy and Still Could”, un regard intérieur sur la présidence de Donald Trump et les républicains qui lui ont permis. Les juges ont qualifié le récit personnel de Schiff de “brillant, qui donne à réfléchir et inoubliable”.

Le prix de la fiction est allé à Tadjo, dont le roman “En compagnie des hommes” s’est inspiré de récits réels de l’épidémie d’Ebola qui a dévasté l’Afrique de l’Ouest. Le livre “est tout ce que nous avons jamais lu”, ont déclaré les juges, le qualifiant de “captivant et prémonitoire”.

En poésie, Seuss a remporté le prix “frank: sonnets”, lauréat du National Book Critics Circle Award, une collection “allusive, obsédante, kaléidoscopique et englobante”, selon le jury. Megan Abbott a remporté le prix mystère / thriller pour “The Turnout”, une histoire effrayante de compétition et de liens familiaux.

Ada Ferrer a reçu le prix d’histoire pour « Cuba : une histoire américaine », une longue chronique de la nation insulaire et de sa relation complexe avec les États-Unis, et Auster, mieux connu pour ses romans cérébraux, a remporté le prix de la biographie pour « Burning Boy : The Life and Work of Stephen Crane », sur l’éphémère auteur américain de « The Red Badge of Courage ».

R. Kikuo Johnson, lauréat du prix Graphic Novel/Comics.

R. Kikuo Johnson, lauréat du prix Graphic Novel/Comics pour “No One Else”, lors de l’exposition des prix du livre du Los Angeles Times à l’auditorium Bovard de l’USC le 21 avril 2022. Les prix du livre du Los Angeles Times sont dédiés à découvrir de nouvelles voix et célébrer la plus haute qualité d’écriture dans tout le spectre de l’édition de livres. La cérémonie de cette année marquera 42 ans de reconnaissance des réalisations littéraires. L’événement était animé par Julia Turner, rédactrice en chef d’Arts and Entertainment, et comportait des remarques du rédacteur en chef Kevin Merida et de l’éditeur de livres Boris Kachka.

(Genaro Molina/Los Angeles Times)

Dans la catégorie roman graphique / bande dessinée, R. Kikuo Johnson a remporté le prix pour “No One Else”, une histoire qui capture une famille à la suite d’une perte. Chanda Prescod-Weinstein a été honorée dans la catégorie science et technologie pour “The Disordered Cosmos: A Journey Into Dark Matter, Spacetime, and Dreams Deferred”, qui propose une approche plus inclusive pour étudier la science et examiner son impact sur la société.

Rita Williams-Garcia a gagné en littérature jeunesse pour « A Sitting in St. James », qui se mêle à la vie des personnes vivant dans une plantation avant la guerre civile américaine.

Rita Williams-Garcia, lauréate du prix de littérature pour jeunes adultes.

Rita Williams-Garcia, lauréate du prix de littérature pour jeunes adultes pour “A Sitting in St. James », lors de l’émission des Los Angeles Times Book Prizes à l’Auditorium Bovard de l’USC le 21 avril 2022.

(Genaro Molina/Los Angeles Times)

Trois lauréats annoncés précédemment ont également été célébrés : Luis J. Rodriguez, « le poète lauréat du quartier » et récipiendaire du prix Robert Kirsch pour l’ensemble de son œuvre ; Deborah Levy, lauréate du prix Christopher Isherwood pour la prose autobiographique pour ses mémoires « Real Estate : A Living Autobiography » ; et Reginald Dwayne Betts, qui a remporté le prix de l’innovateur pour son travail avec Freedom Reads, une organisation qui soutient la lecture dans les prisons.

L'auteur Luis J. Rodriguez devient émotif en acceptant le prix Robert Kirsch.

L’auteur Luis J. Rodriguez devient ému en acceptant le prix Robert Kirsch lors de l’émission des prix du livre du Los Angeles Times à l’auditorium Bovard de l’USC le 21 avril 2022.

(Genaro Molina/Los Angeles Times)

Voir la liste complète des finalistes ci-dessous.

Biographie

John Tresch, “La raison de l’obscurité de la nuit: Edgar Allan Poe et le forgeage de la science américaine”

Mark Harris, “Mike Nichols : une vie”

Nick Davis, “En concurrence avec les idiots : Herman et Joe Mankiewicz, un double portrait”

Paul Auster, « Burning Boy : La vie et l’œuvre de Stephen Crane »

Rebecca Donner, “Tous les troubles fréquents de nos jours : la véritable histoire de la femme américaine au cœur de la résistance allemande à Hitler”

Fiction

Claire Vaye Watkins, “Je t’aime mais j’ai choisi les ténèbres”

Joy Williams, “Harrow”

Mariana Enriquez, “Les dangers du tabagisme au lit”, traduit par Megan McDowell

Saïd Sayrafiezadeh, « L’éloignement américain »

Véronique Tadjo, « En compagnie des hommes »

Roman graphique/bande dessinée

Ann Xu et Hiromi Goto, “Shadow Life”

Keum Suk Gendry-Kim, “L’attente”, traduit par Janet Hong

Lee Lai, “Fruit à noyau”

Michael DeForge, “Le paradis, pas l’enfer”

R. Kikuo Johnson, “Personne d’autre”

Histoire

Ada Ferrer, « Cuba : une histoire américaine »

Alaina E. Roberts, “Je suis ici depuis tout ce temps: la liberté noire sur la terre natale”

Mae Ngai, “La question chinoise : la ruée vers l’or et la politique mondiale”

Mia Bay, “Traveling Black : Une histoire de race et de résistance”

Olivette Otele, « Africains européens : une histoire inédite »

Mystère/thriller

Alison Gaylin, “Le Collectif”

Megan Abbott, “Le taux de participation”

Michael Connelly, “Les heures sombres”

SA Cosby, “Razorblade Tears”

Silvia Moreno-Garcia, “Le velours était la nuit”

Poésie

CM Burroughs, “Maître de la souffrance”

Diane Seuss, « franc : sonnets »

Mai Der Vang, “Pluie jaune”

Martin Espada, “Flotteurs”

Rita Dove, “Playlist pour l’Apocalypse”

Science et technologie

Chanda Prescod-Weinstein, “Le cosmos désordonné : un voyage dans la matière noire, l’espace-temps et les rêves différés”

Emma Marris, “Les âmes sauvages : liberté et épanouissement dans le monde non humain”

Katharine Hayhoe, “Nous sauver : les arguments d’un climatologue en faveur de l’espoir et de la guérison dans un monde divisé”

Meghan O’Gieblyn, « Dieu, humain, animal, machine : technologie, métaphore et recherche de sens »

Scott Weidensaul, “Un monde en vol : l’odyssée mondiale des oiseaux migrateurs”

Le prix Art Seidenbaum pour la première fiction

Benjamín Labatut, « Quand nous cessons de comprendre le monde », traduit par Adrian Nathan West

Jackie Polzin, « Couvée »

Jocelyn Nicole Johnson, “Mon Monticello”

Natasha Brown, “Assemblée”

Thomas Grattan, “L’Est récent”

Le prix Ray Bradbury pour la science-fiction, la fantaisie et la fiction spéculative

Mariana Enriquez, “Les dangers du tabagisme au lit”, traduit par Megan McDowell

Marissa Levien, “Le monde cède”

Fleuves Salomon, “Sorrowland”

Ryka Aoki, “La lumière des étoiles peu communes”

Zen Cho, “Esprits à l’étranger”

Littérature jeunesse

Darcie Little Badger, “Un serpent tombe sur terre”

Kekla Magoon, “La révolution à notre époque : la promesse de la panthère noire au peuple”

Malinda Lo, “La nuit dernière au Telegraph Club”

Paula Yoo, “D’un murmure à un cri de ralliement : le meurtre de Vincent Chin et le procès qui a galvanisé le mouvement américain d’origine asiatique”

Rita Williams-Garcia, « Une séance à St. James”

Intérêt actuel

Andrea Elliott, “Enfant invisible : pauvreté, survie et espoir dans une ville américaine”

Heather McGhee, “La somme de nous : ce que le racisme coûte à tout le monde et comment nous pouvons prospérer ensemble”

Reuben Jonathan Miller, “Halfway Home: Race, Punishment, and the Afterlife of Mass Incarceration”

Evan Osnos, « Wildland : The Making of America’s Fury »

Adam Schiff, “Midnight in Washington: Comment nous avons presque perdu notre démocratie et le pourrions encore”

Leave a Comment